Lettre d’information du tri – Juin 2019

Les déchets d’emballages : bien trier mais pas imbriqués

Pour gagner de la place dans le sac jaune, il est tentant de mettre le pot de yaourt dans la boite de conserve, les papiers dans la boite de céréales… Des gestes anodins mais qui perturbent la qualité du tri.

Sur la chaîne de tri, des électro aimants captent les boîtes de conserve en acier. Si un pot de yaourt est encastré dans la boîte de conserve, il sera emporté avec la boîte de conserve et sera acheminé vers la filière de récupération de l’acier. Le déchet en plastique va « polluer » la qualité de l’acier impactant notamment le prix de revente du matériau à la sortie du centre de tri.

Les équipements des chaines de tri sont de toute dernière génération mais les trieurs optiques ne peuvent pas séparer tous les matériaux. Ainsi les rayons infrarouges des trieurs optiques ne vont détecter que l’emballage extérieur. Dans le cas de papiers journaux imbriqués dans une cartonnette de céréales, la boîte en carton sera acheminée vers la filière cartonette et le papier aussi alors qu’il aurait dû rejoindre la filière Papiers.

Les déchets imbriqués nuisent à la bonne qualité du tri et induisent des baisses de recettes pour la collectivité.

Merci donc de bien séparez vos emballages avant de les mettre dans les sacs jaunes.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×